Une nouvelle police de proximité pour les parisiens, un point de rencontre dédié : le Totem

Client : Ville de Paris- DPSP

Ville_de_Paris.svg

Groupement CoPlaces-OpenCommunities

Depuis quelques mois, la ville de Paris s’est engagée dans une démarche de création de sa propre police de proximité. Des études, des expérimentations, des formations sont à l’oeuvre. Il s’agit de définir les objectifs, les missions, les valeurs de ces agents. Un observatoire est d’ailleurs en fonction. Dans ce cadre, les « totem » points de rencontre entre riverains et policiers ont été déployés depuis 2 ans sur 11 secteurs. Le Paris du « quart d’heure » se déploie ici dans de multiples domaines, et ce point de contact peut y contribuer sous l’angle de la tranquillité publique.
Dans l’optique d’évaluer et re-définir ce dispositif, y compris de proposer un prototype de nouveau repère et des actions d’accompagnement pour les agents, la DPSP a commandité une approche pluridisciplinaire entre sociologues et designers.
Au travers d’observations participantes sur le terrain (trois secteurs) et d’entretiens qualitatifs avec les agents de sécurité, des médiateurs, ainsi que des riverains, un cahier des charges a pu être défini. Des ateliers d’usagers en mode distanciel ont permis d’éclairer les attentes des habitants à la fois sur la relation recherché avec les agents et sur les contours, les fonctions de l’objet Totem.
Des résultats qui montrent que les usagers attendent de la proximité, de la réactivité et de la simplicité dans les échanges avec cette police du quotidien.