Le Kenditu

Concerter en mode confiné : Oui c’est possible avec le dispositif Kenditu!
Pour faire face à la difficulté de concerter le habitants sans contrevenir aux obligations de distanciation sociale, Poly’Gones a inventé une petite application en ligne, support d’un dispositif de co production de projets participatifs entre acteurs de terrain. Ludique et simple d’utilisation le Kenditu s’utilise très facilement. Il est prototypé à chaque mission pour coller aux objectifs et au contexte dans lequel le projet émerge. Plusieurs missions ont montré son efficacité. Exemples pour Lyon Métropole Habitat

1) Quels espaces extérieurs de la résidence les Saulées à Oullins ?

La crise sanitaire nous empêchant d’aller au-devant des habitants en atelier participatif, il a fallu réinventer les modes de faire. Un premier projet avait été imaginé par un paysagiste. Les réunions de travail avec le personnel de l’agence a permis de définir les questions à creuser avec les locataires, c’est en faisant du porte à porte, que tous se sont exprimés sur les attentes prioritaires : jardins, jeux, végétation, sont les maîtres demots de la consultation. Ainsi, la restitution des données a permis au paysagiste d’adapter son projet aux attentes des habitants.

2) Une aire de jeux toute neuve pour le quartier Haute-Roche à Pierre-Bénite :

Après avoir réalisé une phase d’écoute auprès des professionnels de l’agence de LMH et du personnel de la Politique de la Ville, un premier prototype a été réalisé. Une ancienne aire de jeux très centrale devait faire l’objet d’une totale requalification mais avec les idées des habitants. C’est au cours de rendez-vous en pied d’immeuble les acteurs ont peu faire passer le Kenditu dans le respect des gestes barrière. Plus de 150 personnes ont donné leur avis. Encore une fois, l’idée d’une aire de jeux végétalisée, ouverte à tous, permettant la convivialité entre jeunes et moins jeunes sonne comme un leitmotiv.

3) La réhabilitation et la requalification des espaces extérieurs des Verrières à Genay

Le programme de travaux de la résidence était quasiment bouclé mais certains points devaient faire l’objet d’arbitrage. Par ailleurs, tous les espaces extérieurs devaient être requalifiés. Aussi l’idée de lancer une consultation par téléphone est apparue intéressante. Au préalable, un lien du Kenditu a été envoyé afin que les ménages puissent exprimer leurs attentes. C’est lors de l’entretien téléphonique que les questions propres aux travaux ont pu être abordées, tout en proposant l’administration du Kenditu pour en savoir plus sur les jeux, les espaces de repos, les parkings, les cheminements piétons. 90% des locataires se sont exprimés. Un groupe relais constitué de quinzaine d’habitants doit encore réagir aux résultats de cette démarche collective.